jeudi 5 octobre 2017

A la découverte du Hanoï colonial : d'un séminaire à l'autre...

          Pour celui qui s'intéresse à l'histoire du " bataillon Bigeard " en Indochine, il est un lieu essentiel à avoir vu à Hanoï, à savoir " le séminaire ". Mais curieusement, ce lieu qu'on voit cité dans de multiples documents n'a jamais (à ma connaissance) fait l'objet de reportages ou de photos particulières, à tel point qu'il semble avoir disparu de la mémoire des hommes... 
Désireux de retrouver la trace de ce qui était de 1952 à 1954 la base arrière du 6° BCCP tout comme celui d'autres unités d'intervention à des périodes différentes, je me suis efforcé de m'appuyer sur mes lectures, pour aller à la découverte de nos anciennes emprises militaires.

Le point de départ de mes investigations a été ce que j'ai pu lire dans les écrits du général Bigeard, à savoir que la base arrière de son bataillon était implantée à proximité de la rue de la Mission dans l'ancien séminaire. Voici très précisemment ce qu'il a écrit dans son livre "Ma vie pour la France" :
 p. 130 «  Le bataillon s’installe dans l’ancien séminaire de Hanoi. Grand bâtiment à deux étages, complété d’un pavillon pour mon état-major. »
 p. 131 : « Début octobre 1952, nous prenons une semaine de repos à Hanoi au séminaire, rue de la Mission. C’est une sorte de base arrière où les paras viennent se reposer avant de repartir au combat. »
 p. 140 : « Nous sommes basés non loin de la cathédrale, mais nous n’avons pas le temps d’y entrer pour une prière. »

En fait, si l'on se reporte au plan de Hanoï, on constate d'une part que la rue de la Mission (devenue rue Nhà Chung) est effectivement " à portée de son de cloches " de la cathédrale, d'autre part qu'il existait et existe toujours un séminaire tout près de cette dernière...


Pourtant malgré ces écrits, les photos qui nous sont communiquées semblent montrer que le cantonnement du 6° BPC était en fait situé très loin de la cathédrale, à trois kilomètres à vol d'oiseau en fait... Retour en images sur les lieux...


1 - L'ancien séminaire Saint Joseph, cantonnement du 6° BPC ?

Sur cette vue Google Earth on peut voir le positionnement du séminaire Saint Joseph par rapport à la cathédrale, au coeur du quartier dit de la Mission, et noter d'emblée du fait de la différence de couleur des toitures, l'existence aujourd'hui d'un bâtiment supplémentaire par rapport aux années 1950 :



Voici comment se présentait autrefois le quartier de la Mission avec le séminaire Saint Joseph sur la gauche :



Sur cette vue récente prise depuis l'une des tours de la cathédrale, on peut voir la position actuelle du bâtiment du séminaire (à droite du cliché) au sein de l'ensemble du quartier de l’évêché : 


S'agissant du séminaire situé à proximité de la cathédrale, qui aux dires d'une religieuse a lui aussi hébergé des troupes françaises pendant la première guerre d'Indochine, il est facile à trouver. Soit on contourne la cathédrale Saint Joseph par la gauche, et une fois passée la première grille il suffit de prendre l'allée principale qui part à angle droit soit on peut passer par l'entrée principale de ce que j'appelle le " quartier de l’évêché " et sans problème jeter un coup d'oeil sur l'ensemble des bâtiments  :
Voici enfin la cour intérieure du séminaire (toujours actif) :











2 - L'ancien séminaire Saint Sulpice, cantonnement du 6° BPC ?

Curieusement, si l'on se reporte au site internet consacré au Bataillon Bigeard ( http://bataillonbigeard.wifeo.com/seminaire.php ) on peut lire toutefois que la base arrière du 6° BCCP aurait été implantée dans le bâtiment figurant sur la photo ci-dessous :



Ce bâtiment qui est devenu actuellement l'hôtel La Thanh est très éloigné de l'ex-quartier français de Hanoï comme on peut le voir sur ce plan Google Earth... ce qui semblerait indiquer une contradiction par rapport aux dires du général...
Sur les images Google Earth ci dessous, on constate tout d'abord d'une part l'éloignement de l'ancien séminaire Saint Sulpice par rapport au Petit lac, d'autre part la configuration détaillée des lieux actuels :




Précisons d'emblée qu'il n'y a aucun doute sur le fait que ce bâtiment était autrefois un séminaire comme l'atteste ce dessin du séminaire Saint Sulpice réalisé à une époque non déterminée :



Avant sa transformation en cantonnement militaire, le séminaire Saint Sulpice se présentait comme ci- dessous :
 

Une série de photos de l'ex séminaire Saint Sulpice devenu cantonnement militaire, extraites du site montre la configuration des lieux à l'époque :








Voici à travers cette série de photos que j'ai prises en novembre 2014 comment se présente aujourd'hui l'ancien séminaire Saint Sulpice devenu hôtel :
















A l'attention de ceux qui veulent en savoir davantage au sujet de ces emprises à l'époque où elles hébergeaient encore les séminaristes, il convient de se reporter aux écrits du père Hémon ("Yves Hémon, prètre de Saint Sulpice") dont on peut avoir une lecture partielle en consultant le site Bookks.google :
"Le séminaire Saint Sulpice, situé sur la périphérie, au nord-ouest de la ville, n'est pas atteint dans son gros oeuvre, et n'a pas subi de déprédations graves par les projectiles, mais les troupes qu'y sont succédé, jusqu'à celles qui y séjournent actuellement, y ont fait disparaître presque tout le mobilier, et l'ont passablement dégradé.
Précédemment séminaire inter diocésain, cet établissement n'a pu reprendre sa vie normale. Une quarantaine de séminaristes de Hanoï et quelques uns de Hung-Hoa sont groupés cette année (1947 ?) dans les locaux même de la Mission, tout près de la cathédrale. Pour les y loger, il a fallu expédier au petit séminaire, en zone Viet- Minh, les tous jeunes élèves du "Prébatorium" ou séminaire probatoire auquel ce bâtiment était initialement destiné."

Pour résumer, on note donc :
- qu'il y avait autrefois sans compter les séminaires extérieurs, deux séminaires sur Hanoï, l'un à Saint Sulpice (grand séminaire) et l'autre dans le quartier de la mission près de la cathédrale Saint Joseph (séminaire préparatoire) ;
- que l'ex grand séminaire Saint Sulpice, évacué par les religieux car gravement endommagé par les bombardements américains de mars 1945 puis par les combats suite à l'insurrection Viet-Minh a été occupé par les troupes chinoises puis françaises à partir de 1947 ;
- qu'il était envisagée face aux menaces pesant sur Hanoï fin 1950 - début 1951, une évacuation définitive des séminaristes... qui pendant un temps avaient été déplacés sur un camp provisoire à Vat-Chaï sur la baie d'Along.
- que ces deux ex séminaires ont servi à héberger des troupes françaises pendant la première guerre d'Indochine...

N'ayant aucune donnée quand au devenir définitif des élèves du séminaire, et par voie de conséquence à l'utilisation des bâtiments de la rue de la Mission, il serait donc intéressant de pouvoir disposer d'informations plus précises sur ce sujet...


Dans tous les cas, ceci n'explique pas les contradictions existant entre les écrits du général Bigeard et les photos que nous avons publiés... Le mystère reste donc entier.

En attendant, que quelqu'un parvienne enfin à dissiper ce mystère, bonne visite !






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire