jeudi 3 août 2017

Retour à Diên Biên Phû (5) : le musée


          A l'issue de la visite du PC GONO et de l'abri situé au pied de la colline Eliane, le musée constitue un élément incontournable à voir...

Bien que cette vitrine ne soit pas à Diên Biên Phu mais au musée de l'armée à Hanoï il m' a paru nécessaire de la présenter ici car elle est constituée d'insignes, de galons, de décorations récupérés à Diên Biên Phu après la bataille par les troupes du Vietminh.
Pour la petite histoire, outre ceux des unités bien connues, on notera aussi la présence d'un insigne de la gendarmerie prévôtale...




Un certain nombre de représentations relativement "naïves" de la bataille figurent dans les salles du musée, destinées à perpétuer le souvenir des combattants communistes notamment auprès de la jeunesse vietnamienne, en particulier avec la fameuse bicyclette Saint- Etienne  dont le rôle a été exagérément mis en avant par rapport au soutien fourni par les camions chinois Molotova :




Ci-dessous des insignes paras, des plaques d''identité, un appareil photo, une boussole :



Dans les vitrines ci-dessous on note la présence d'un fanion de bataillon de la Légion qui n'a pu être brûlé à temps lors de la chute du camp retranché, des caques percés, de l'armement, un lance-flamme, des munitions de mortier... 






Sur la photo ci-dessus on aperçoit la soi-disant baignoire du général de Castries qui à mon avis fait partie de la propagande communiste car je n'ai trouvé aucune trace de cette dernière dans mes lectures :



Même si le monument ci-dessous n'a rien à voir avec le musée, il faut le montrer puisqu'il est dû comme nous le savons à Rolf Rodel, ce légionnaire bien connu de  tous ceux qui s’intéressent à la bataille :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire